NÉGOCIATION SALARIALE 2015 ORANGE (2)

Salaires : la négociation doit être rouverte

Tout au long des négociations salariales, la ténacité de la CGT autour de l’unité syndicale sur les revendications a permis de gagner les augmentations avec effet au 1er janvier.
Après un accord non valide le 16 avril, la direction est obligée de revenir à la table de la négociation. Par manque d’unité syndicale il n’a pas été possible d’obtenir plus que
0,2% de transfert des mesures individuelles GPEC vers le collectif.
La direction dont la priorité est l’actionnaire, toujours plus gourmand, revient à des mesures individuelles arbitraires en réduisant l’enveloppe globale de 16% par rapport à l’an dernier.
Cela fait plusieurs années que les accords salariaux entérinent des pertes de pouvoir d’achat.
Comment dés lors, signer un accord qui est loin de répondre aux besoins et attentes des salariés, à moins de soutenir les projets de la direction. La décision de deux organisations de le faire, validant le texte, lui permet de clore le débat.
Pour la CGT il suffirait de peu pour obtenir plus ! Cela passe immanquablement par la mobilisation des salariés d’Orange, à commencer de tous ceux qui ont du mal
à joindre les deux bouts et ils sont de plus en plus nombreux. C’est cette mobilisation qui permettra aussi de faire en sorte que l’unité d’action se réalise pour exiger :
►La réouverture de la négociation
►La réponse aux revendications
►Une autre redistribution des richesses créées par les salariés
Le 1er mai disons le haut et fort

►Augmentations collectives au 1er janvier 2015
-Groupe B, C, D : 250€
-Fonctionnaires classe1et2 : 180€
-Mesures pour les salaires ≤ 27000 : 100 € brut
-Cadres :Dbis, E, F ou fonctionnaires classes 3,4 :
1) Salaire ≤ 33000€ augmentation garantie de 200€
2) Salaire >33000€, et, ≤38500€ augmentation garantie de 100€
3) augmentation individuelle (art6) : l’attribution éventuelle s’appuie sur des éléments factuels examinés lors des Entretiens Individuels
► Mesure emploi et compétence (AIGPEC) reconnaissance financière locale, sur décision managériale,(art 7) avec un montant minimum de 800€.
►Promotion : 800€ minimum et 1800€ minimum pour une promotion en cadre (Dbis ou 3.2)

Cela fait plusieurs années que les accords salariaux entérinent des pertes de pouvoir d’achat.
L’accord a été signé par deux organisations syndicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *