LE TRES HAUT DEBIT : UN ENJEU POUR ORANGE ET SES SALARIES

La CGT a été la première à militer pour la construction d’un réseau en fibre optique et cela depuis près de deux décennies. Si les technologies ont depuis bien sur évolué, la fibre reste le support le plus performant et ses capacités sont loin d’être encore entièrement exploitées.
le premier enjeu est un enjeu économique.
La CGT porte l’idée qu’une relance par l’investissement productif et le THD est justement un formidable vecteur de croissance. Le cabinet Arthur.D.Little (proche du patronat) estime que pour un euro investi dans le THD, 6 euros de PIB sont générés, dont 45% rentreraient dans les caisses de l’état. A l’heure des plans d’austérité, le déploiement du THD permettrait à terme 120 Milliards de PIB supplémentaire et 55 Milliards de recettes pour l’état.
Le défi de l’aménagement du territoire et de la résorption de la fracture numérique est posé.
-Les zones très denses (grandes villes) investissements entièrement privés, chaque opérateur se déploie indépendamment. il n’y a pas d’obligation d’investissement en fibre optique: Orange limite ses investissements, Free n’a pas l’intention d’investir et Sfr-Numéricable se cantonnera aux 50 Millions d’euros/an prévus dans le cadre du cofinancement, préférant développer son réseau câble.
-Les zones moyennement denses, investissements privés concertés entre opérateurs avec possibilité de financement public
-les zones peu denses et rurales, investissement public avec compétence donnée au département pour rédiger un schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN). il n’y a pas non plus de sécurisation des investissements pour les collectivités en zones rurales. les zones rurales qui représentent 83% du territoire et 60% de la population seront couvertes par des réseaux d’initiative publique. c’est ce que l’on appelle la balkanisation des réseaux.

Ce mode de financement pose problème!! il faut revoir la logique : car laisser les zones rentables aux opérateurs et les non rentables à la collectivité revient à privatiser les profits et nationaliser les pertes.

Il est donc urgent que le gouvernement revoie sa copie et qu’orange change de braquet!!!
OUI AU DROIT A LA COMMUNICATION POUR TOUS! NON A L’INÉGALITÉ ORGANISÉE DES CITOYENS!
– Il faut revoir le plan THD qui ne fonctionne pas et incite au non investissement
-La CGT estime qu’Orange perdrait à terme la propriété du réseau fixe sur 87% du territoire, c’est à dire la désindustrialisation programmé d’orange
-Stop de la mainmise de l’ARCEP, des opérateurs de service et de l’état au travers du plan national THD, qui cantonne les collectivités dans un rôle d’apporteur de capitaux avec tous les risques que cela amène.
-Il ne faut pas de financement public, comment absorber les déficits quand on confie aux collectivités des activités uniquement déficitaires comme la construction de réseaux?
– Il faut faire payer les opérateurs télécoms et tous les utilisateurs des réseaux notamment les OTT, gros utilisateurs de bandes passantes.
– Les pouvoirs publics doivent intervenir pour maintenir la cohérence de construction pour la réalisation d’un réseau national FTTH, c’est à dire sur l’ensemble du territoire en imposant aux opérateurs un déploiement fibre sur tout le territoire.
– L’alternative à la seule autorégulation par le marché et la concurrence passe, pour la CGT, par une appropriation publique des activités de télécommunications qui nécessite:
– La démocratisation, tant des entreprises que des instances (régulation..) avec l’objectif que salariés, usagers, et élus soient associés aux choix, orientations et décisions pour une véritable réponse aux besoins et s’affranchir des marchés financiers.
– Des droits nouveaux d’information, de contestation et de propositions des salariés et de leurs organisations syndicales pour intervenir dans la stratégie et la gestion des entreprises
– Aux fusions, acquisitions et délocalisations, la CGT oppose le développement des coopérations pour étendre le droit à la communication aux niveau national, européen et mondial, lutter contre les gâchis humains et financiers et pour le développement durable.

BANDEAU ORANGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *