PRÉAVIS DE GRÉVE DES TECHNICIENS IERS A BÉZIERS

Les techniciens du groupe IERS de Béziers ont déposé un préavis de grève pour le 24 avril. Manque d’effectif, avenir incertain, suppression d’une astreinte….
Les négociations ont eu lieu le 22 avril :

Pour la CGT nous avons développé sur les 4 piliers fondamentaux : emploi, formation, pouvoir d’achat et reconnaissance, Et redit que lors des évolutions, transformations, restructurations de service, il fallait que les instances soient bien utilisées : au CHSCT les conditions de travail, aux délégués syndicaux la négociation d’accords portant sur les autres dossiers. Nous avons demandé que soient organisées une ou plusieurs réunions avec la CACERS pour échanger sur le travail et mettre les problèmes sur la table.
Nous avons demandé que les salariés puissent faire la maintenance préventive sur l’énergie et la maintenance FH. Et puissent travailler correctement, en binôme s’il le faut.

Les salariés ont amené deux propositions d’organisation de l’astreinte et du service

Organisation Astreinte
• Phase1
Plan de formation planifié
Montée en compétence des techniciens PABX sur le domaine E effectué par les techniciens Réseau Structurant
Activité en binôme avec un suivi individuel d’acquisition des compétences.
• Phase2
Formations et montées en compétence des Techniciens Réseau Structurant sur les sous domaines, sous la forme suivante :
2 astreintes avec appel systématique des 2 techniciens en Heures Non Ouvrables
En HO, travail en binôme de ces 2 mêmes techniciens
Possibilités de former des binômes complémentaires
Fonctionnements identiques jusqu’aux bilans de compétences positifs (RPS)
Activité sur le RS uniquement.

• Phase3
Astreinte mutualisée en binôme, en s’assurant que les pré-requis de la phase 2 soient validés par le Technicien et son Responsable.
Poursuite des formations.

• Phase4
A plus ou moins long terme, astreinte mutualisée avec un technicien sur tous les domaines plus une permanence statistique.
Organisation du service
Bilan de compétences et plan de formation doivent être faits en fonction des souhaits de chaque Technicien sur la base du volontariat.
Laisser la possibilité à chaque Technicien de se positionner officiellement sur un ou plusieurs domaines de prédilection.
Ces démarches doivent être inscrites dans les bilans de compétences et mis à disposition des CA et autres Techniciens.
Pendant toutes les phases, la CA doit être en relation avec le Responsable et/ou son adjoint pour l’établissement du plan de charge.
Il doit être en adéquation avec les différentes compétences des Techniciens.

Établissement de l’accompagnement du plan de formation pour les Techniciens PABX reprenant l’activité Entreprise du Réseau Structurant.
Lors du suivi du bilan individuel des compétences, prise en compte du délai entre l’acquisition de la formation et les compétences effectives.
Prise en compte de la charge de travail effectuée par les apprentis, impact sur la charge de travail des équipes dans l’éventualité de leurs départs.

La direction a reçu ses propositions favorablement mais pour elle, le niveau d’activité actuel ne nécessite pas d’embauche. Elle c’est engagée à faire les entretiens individuels pour évaluer les besoins en formation. Au final, la date butoir de la mise en place de l’astreinte unique est repoussée à une date ultérieure. Pour l’emploi un point sera fait à la fin de l’année.

Le Préavis de GRÉVE EST MAINTENU jusqu’au négociations avec les DS

Heure d’info des Délégués Syndicaux avec les techniciens le 5 mai

RESULTAT ELECTIONS DP SUR UI LANGUEDOC-ROUSSILLON

Si au niveau national nous sommes en perte de vitesse, nous constatons que sur l’ Unité Intervention Languedoc-Roussillon (5 départements=Aude -Gard -Hérault -Lozère -Pyrénées Orientales) nous sommes toujours et largement la 1er organisation syndicale.

TITULAIRES CADRES ET NON CADRES

sur 37 élus :  17 CGT ( 45,94%)    11 SUD (29,72%)   8 CFDT (21,62%)   1 FO (2,7%)

SUPPLÉANTS CADRES ET NON CADRES

sur 35 élus : 15 CGT (42,85%)   10 SUD (28,57%)   8 CFDT (22,85%)   2 FO (5,71%)

RESULTATS ELECTIONS DELEGUE PERSONNEL 2014

LA CGT CROIX D’ARGENT OBTIENT 5 ÉLUS SUR 14 (CADRES ET NON CADRES)

3 DP TITULAIRES NON CADRE ET 2 DP SUPPLÉANTS NON CADRE

Inscrits                       NON CADRES : 174                               CADRES : 84

Votants :                       142  (81,61%)                                       74 ( 88,10%)

Bulletins nuls                  11                                                          8

Exprimés :                    131 (92,25%)                                    66 (89,19%)

                                                               DP TITULAIRES                                                

                                            NON CADRES                                 CADRES

CFDT                            Pas de candidats                                39  ( 59,09% )

CGC                                    0                                                     0

CGT                                 62 (47,33%)                                     13 (19,70%)

FO                                    23 (17,56%)                                    14 (21,21%)

SUD                                 40 (30,53%)                                Pas de candidats

DP TITULAIRES: NON CADRES( 5 sièges)   :   3 élus CGT  /  1 élu SUD /  1 élu FO

CADRES (2 sièges)   :   2 élus CFDT

                                                               DP SUPPLEANTS

                                                NON CADRES                                 CADRES

CFDT                                 Pas de candidats                                38  ( 57,59% )

CGC                                         5 (3,82%)                                   Pas de candidats

CGT                                       60 (45,80%)                                     15 (22,73%)

FO                                          23 (17,56%)                                    13 (19,70%)

SUD                                        43 (32,82%)                                Pas de candidats

DP SUPPLÉANTS:        NON CADRES( 5 sièges)   :   2 élus CGT  /  2 élus SUD /  1 élu FO

CADRES (2 sièges)   :   2 élus CFDT

Les syndiqué(e)s CGT de Croix d’Argent remercient tous les collègues qui ont voté pour les candidat (e)s présenté(e)s par la section CGT Croix d’Argent.

Ensemble nous continuerons :
– A faire respecter la dignité de chaque salarié
– A défendre l’emploi dans tous les services, à exiger la transformation des CDD et intérimaires, en CDI.
– A faire respecter nos métiers (reconnaissances, promotions, salaire…)
– A améliorer les conditions de travail (avec les élus au CHS CT)
– A demander de véritables formations
– A accompagner et à soutenir les collègues qui souffrent au travail.

Contester – consulter – proposer – rassembler – agir
Dans le respect de tous les salariés et de tous les partenaires sociaux, permet à la CGT de confirmer sa place de première organisation syndicale, représentative des salariés sur le site Croix d’Argent

ROLE DU DELEGUE DU PERSONNEL

Quel est le rôle d’un délégué du personnel ?

En France, Les délégués du personnel sont une institution représentative des salariés en France, créée en 1936 par le Front populaire. Supprimés sous le régime de Vichy, ils ont été rétablis par la loi du 16 avril 1946.

Il faut constater que l’hostilité des employeurs à l’égard d’une représentation du personnel dans l’entreprise a profondément marqué le 19ème siècle. Cette représentation du personnel est le résultat de conflits sociaux parfois très durs qui ont donnés lieu à des modifications législatives. Une grève des mineurs est à l’origine d’une loi du 27.12.1892 et a prévu la possibilité en cas de conflits entre employeurs et salariés de mettre en place une procédure de conciliation impliquant des délégués élus et l’employeur sous la présidence d’un juge de paix. En 1936, que les délégués du personnel acquièrent un statut juridique dans l’entreprise. en 1946, c’est la création du comité d’entreprise en 1968, on observe l’entrée des syndicats avec la section syndicale et les délégués syndicaux. Par ces dispositifs de représentation, tous les salariés représentants élus par le personnel ou désignés par les syndicats partagent la même protection juridique.

Les missions d’un délégué du personnel ou DP consistent à :
1) Représenter le personnel auprès de l’employeur et lui faire part des réclamations individuelles ou collectives concernant l’application de la réglementation du travail (Code du travail, convention collective et éventuels accords d’entreprise, salaires, durée du travail, hygiène et sécurité).
Les délégués du personnel remplissent généralement cette mission lors de réunions mensuelles avec l’employeur.

2) Saisir l’inspecteur du travail de tout problème d’application du droit du travail. Les délégués sont les interlocuteurs privilégiés de l’inspecteur du travail et peuvent l’accompagner lors de ses visites dans l’entreprise.

3) Faire des suggestions sur l’organisation générale de l’entreprise.

4) Assister les salariés qui en font la demande lors de leurs entretiens avec l’employeur (entretien préalable au licenciement par exemple), pour favoriser la conciliation entre les deux parties et, éventuellement, apporter leur témoignage en justice.

5) le délégué du personnel peut déclencher une procédure d’alerte. S’il remarque une atteinte illicite aux droits des personnes ou aux droits individuels, il peut alerter le chef d’entreprise en premier temps, si elle persiste, il peut saisir le conseil des prud’hommes statuant en référé. (L.422- 1-1)

6) Lorsqu’il y a carence de comité d’entreprise : Être consultés sur tout ce qui concerne les licenciements économiques, la durée du travail (heures supplémentaires, modulation et cycles, horaires individualisés) et la formation professionnelle. L’employeur doit également demander leur avis pour ce qui concerne la fixation des départs en congés.
-Les salariés permanents mais aussi extérieurs à l’entreprise ou intérimaires peuvent saisir les délégués du personnel de leurs réclamations.

 

Références pour les DP :

Code du travail :
Articles L. 421-1 (entreprises concernées),
L. 422-1 et suivants (attributions),
L. 236-1 et L. 431-3 (rôles supplétifs),
L. 423-2 à L. 423-19 (composition et organisation des élections),
L. 424-1 et suivants (moyens) et R. 423-1 (nombre de délégués).

Il faut distinguer les institutions représentatives personnelles:

– les délégués du personnel, élus par le personnel de l’entreprise au suffrage direct.

-les membres du comité d’entreprise, élus par le personnel de l’entreprise au suffrage direct.

– les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, élus par les délégués du personnel titulaires et les membres du CHSCT, au suffrage indirect.

-les délégués syndicaux, (désignés par un syndicat) qui sont les représentants des syndicats qui ont une action syndicale et qui au sens strict ne peuvent être qualifiés de représentants du personnel dans l’entreprise même s’ils défendent les intérêts des salariés.