LA CGT FAPT SIGNE LE 1ER ACCORD PORTANT SUR L’ACCOMPAGNEMENT DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHEZ ORANGE

LA CGT FAPT SIGNE LE 1ER ACCORD PORTANT SUR L’ACCOMPAGNEMENT DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHEZ ORANGE

Un premier pas vers de nouveaux droits pour les salariés .

Cet accord intègre plusieurs revendications de la CGT:

-Le droit à la déconnexion pendant et hors du temps de travail

-Un cadre sur l’utilisation des données personnelles des salariés

-Un volet formation renforcé pour permettre à chacun de s’approprier les nouveaux outils numériques à son rythme

-L’anticipation par rapport aux évolutions des métiers

-L’égalité Femmes/Hommes pour parentalité et carrière

-L’information des salariés

-Le maintien dans l’emploi

Un premier cap est franchi avec la présentation, dans une nouvelle instance (le conseil national du numérique) des gains de productivité générés parle numérique.Cet accord triennal apporte un cadre à de nouveaux droits. La CGT par l’intermédiaire de tous ses élus et mandatés sera extrêmement attentive et active pour le respect de cet accord. La CGT continuera à œuvrer pour que tout ce qu’elle a porté pendant 1 an et demi de négociations soit respecté, et pour améliorer cet accord. Le numérique va impacter tous les métiers, la CGT sera à l’écoute de tous les salariés dans cette période de transformation; Cet accord ne répond pas à toutes les problématiques induites par le numérique.

La question de l’augmentation de la charge de travail, du maintien de l’emploi, de la reconnaissance des qualifications, de la réduction du temps de travail, de la transformation ou de la disparition de certains métiers sont autant de chantiers sur lesquels Orange doit progresser. Le fait d’avoir réussi à ouvrir le débat sur la question des gains de productivités est un point d’appui pour avancer sur ces revendications.

Cet accord, le premier du genre dans une entreprise du CAC 40, pose un cadre protecteur pour les salariés. Les avancées obtenues s’imprègnent de l’investissement de toute la CGT sur la question du numérique. La CGT a été la première organisation syndicale à revendiquer le droit à la déconnexion.

Pour la CGT, cette transformation qui est une révolution numérique doit être une révolution sociale pour servie à émanciper l’humain du travail et doit donc être associée à une réduction du temps de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *